Mon blog : 26 mois d’existence en quelques mots et quelques chiffres

Si je déprimais un peu lors de mon dernier point d’étape à propos des ventes moroses de mes ebooks, j’ai en revanche un grand motif de satisfaction à propos de mon parcours dans l’autoédition : le succès de mon blog.

Les débuts : août 2012 à décembre 2012

La création de ce blog remonte à août 2012. Les premiers articles avaient pour sujet mes lectures et les ebooks que je venais de publier en autoédition sur Amazon… En cherchant sur le Web, je m’apercevais que très peu d’auteurs autoédités relataient leur parcours. Il y avait ci et là quelques conseils, quelques indications, mais je me sentais seul. En décembre 2012, j’ai eu l’idée de raconter mon propre parcours dans l’autoédition : de parler de mes ventes (minuscules), de mes démarches marketing, de la relecture des livres, des erreurs que je faisais, des actions qui s’avéraient positives, le tout de manière transparente et ouverte, comme un témoignage. Au-delà de la dimension « journal de bord » assez personnelle de mes articles, j’espérais que d’autres auteurs me contactent, laissent des commentaires pour que nous puissions échanger et nous frayer tous ensemble un chemin dans le monde de l’autoédition. À ma plus grande joie, ce fut un succès (quasi) immédiat. La notion de succès est évidemment relative mais mes articles ont reçu des commentaires et le trafic sur mon blog, quasi inexistant, a commencé à décoller.  Le « point d’étape n°2 » a ainsi enregistré 25 commentaires (dont la moitié d’entre eux écrits de ma plume pour répondre aux commentaires reçus). Les « points d’étapes » étaient attendus et lus par des Internautes enthousiastes et sympathiques, m’encourageant à persévérer.

« En décembre 2012, j’ai eu l’idée de raconter mon propre parcours dans l’autoédition »

Graphique nb unités vendues

Nostalgie : les premiers graphiques décrivant l’évolution des ventes de mes ebooks

M’intégrer à la communauté des auteurs indépendants

Grâce à mes points d’étape, j’ai pu m’intégrer à la communauté des auteurs indépendants. C’est une petite communauté et j’ai été ravi d’échanger avec eux et de partager mon expérience. J’ai ainsi pu nouer des relations avec Chris Simon, Stéphanie Vecchione, Jacques-Line Vandroux, Jean-Philippe Touzeau… Je ne peux hélas tous les citer ! À l’heure où les réseaux sociaux ont tendance à saturer et où tout va de plus en plus vite, le blog reste selon moi le meilleur moyen pour partager avec autrui sur un sujet commun. Je considère mon blog comme une pierre parmi d’autres de l’édifice construit au quotidien par la communauté des auteurs indépendants, qui croient au numérique et à l’autoédition.

« Je considère mon blog comme une pierre parmi d’autres de l’édifice construit au quotidien par la communauté des auteurs indépendants »

Augmentation du trafic

Durant les six premiers mois de l’année 2013, j’ai continué la rédaction de mes points d’étape, en élargissant les thématiques et en donnant des conseils basés sur mon expérience.

Puis, j’ai commencé à écrire des articles plus généralistes : sur l’autoédition, la littérature… On m’a sollicité pour écrire des articles sur mon blog, j’ai contacté des auteurs pour qu’ils répondent à des interviews…  J’en profite au passage pour remercier tous ceux qui ont écrit des articles publiés sur mon blog et tous ceux qui ont accepté de répondre à des interviews. Aidé par Twitter et Facebook, mon blog a enregistré un trafic de plus en plus important au fil des mois.  

Deux articles : En réponse à la polémique MyKindex (publié le 4 août 2013) et Pourquoi l’autoédition ne décolle pas en France ? (publié le 23 février 2014) ont changé la donne. Ils ont permis d’une part d’accroître le trafic de manière significative et d’autre part, ils ont contribué à me donner une petite « notoriété » (une fois encore de manière relative puisque nous parlons d’un sujet qui n’intéresse que quelques milliers d’individus en France). Le premier article a suscité de nombreux commentaires et débats, sur mon blog d’abord mais surtout sur Facebook, et ceci de manière durable (cet été par exemple, soit un an après la publication de l’article, des Internautes ont déterré l’article pour le publier sur un groupe Facebook et engager à nouveau un débat). Le second a eu un impact très important et il a eu un grand succès grâce à un effet viral (limité certes au petit monde de l’autoédition) : il a été partagé sur Facebook et Twitter un très grand nombre de fois. J’ai évidemment fait un peu de « pub » dessus en le publiant sur les réseaux sociaux mais les Internautes se sont ensuite chargés de le diffuser par eux-mêmes, je n’avais plus qu’à assister au partage de cet article, sans rien faire.

La newsletter

La newsletter est très importante. À l’heure où j’écris ces lignes, 128 personnes sont abonnées à mon blog. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu car 128 est un nombre ridiculement faible en comparaison de certaines listes d’abonnés de blogs. Mais beaucoup car je bloggue assez peu (2 articles par mois en moyenne) et sur des sujets qui ne passionnent pas le grand public. C’est aussi beaucoup car s’abonner à un blog est une marque de reconnaissance très forte : seuls les Internautes les plus motivés et les plus intéressés s’abonnent. Je suis très heureux que plus d’une centaine de personnes soient intéressées par mes articles au point de s’abonner.

Je prends grand soin à préparer la newsletter, envoyée une fois par mois. Je rédige un mail agréable à lire, simple et percutant, offrant du contenu. J’ai récemment changé le format de la newsletter et il semble être apprécié (voir la dernière newsletter). La newsletter permet d’établir un contact direct avec les abonnés, d’échanger plus facilement avec eux.

Enveloppe

Et maintenant ?

J’écris des articles avec le même plaisir. Mon regret est de ne pas en écrire assez. Je manque hélas de temps… J’essaye d’écrire des articles de plus en plus orientés sur l’autoédition, le monde de l’édition, du livre : c’est ce qui m’intéresse le plus. Je continuerai évidemment mes « Points d’étape », mais peut-être en modifiant l’axe privilégié jusqu’à présent, puisque je vais relâcher les efforts marketing et moins me concentrer sur le suivi de mes ventes.

Quelques chiffres

  • 70 articles (en comptant celui-ci)
  • Dont 11 articles écrits par des « invités »
  • 272 commentaires
  • 38 visiteurs uniques par jour en moyenne
  • 1146 visiteurs uniques ces 30 derniers jours
  • 128 abonnés à la newsletter
  • Principaux « fournisseurs » de trafic : Google et Facebook

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , ,

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

3 Réponses à “Mon blog : 26 mois d’existence en quelques mots et quelques chiffres”

  1. Jacques-Line
    23 octobre 2014 à 22 h 58 min #

    Nos blogs sont presque jumeaux alors puisque le nôtre en a 29 (mois).
    En tout cas, je lis toujours tes articles avec intérêt.
    Et je lis avec joie que ça va continuer!!

    A bientôt.
    Jacques-Line Vandroux

  2. Florence
    31 octobre 2014 à 19 h 15 min #

    Bonjour Thibault

    Je ne suis pas sûre d’être déjà intervenue sur ton blog, mais je fais partie des 128 et lis en général avec beaucoup d’intérêt tes articles. Alors je te souhaite de nombreux autres mois de publication :-)

    Florence

  3. thibaultdelavaud
    1 novembre 2014 à 11 h 40 min #

    Merci beaucoup pour votre fidélité :-) Et je ne compte pas m’arrêter d’écrire !

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus