Le Roque – Sozuka Sun

Le Roque - Sozuka Sun dans Science-fiction 518sf8msvil__aa278_pikin4bottomright-3422_aa300_sh20_ou08_-150x150

J’ai découvert un auteur, Sozuka Sun, qui, comme moi, s’est lancé dans l’auto-édition sur Amazon et qui a publié deux nouvelles : Le Roque et Le Goût du Sang.

Curieux de découvrir ses œuvres, j’ai acheté et lu Le Roque, une nouvelle de science-fiction d’une vingtaine de pages.

Dès les premières pages, j’ai été conquis par l’histoire. Dans un futur proche, les puissants de ce monde sont protégés par le système du roque. Emprunté des échecs, le « roque » permet à un individu en danger immédiat de mort (le roi) de se téléporter à la place d’un autre individu (la tour) qui sera ainsi sacrifié pour sauver son roi.

Le récit est construit sur les personnages de Joachim et Martin, deux jeunes garçons liés par le roque. Martin est le fils d’un puissant financier qui est le roi de Joachim, la tour condamnée à mort. Tandis que Martin vit de manière protégée, Joachim s’entraîne pour affronter le jour où il devra roquer. Sa mère veut qu’il devienne une machine de guerre afin qu’il soit capable de se défendre lorsqu’il se retrouvera dans la situation à laquelle échappera Martin, à savoir un enlèvement, un emprisonnement ou encore une prise d’otages. Surtout, elle se met en tête de retrouver Martin et de trancher le lien qui l’unit à son fils avant qu’il ne soit trop tard…

D’un style soigné, le récit est plaisant à lire. Le suspens est bien construit et l’idée du roque développée par l’auteur est une excellente idée.

On peut regretter que l’auteur n’ait pas suffisamment développé son idée pour construire un récit plus consistant, avec une intrigue encore plus travaillée et un univers futuriste mieux décrit. Ce sont les reproches que l’on fait aux nouvelles réussies puisque le lecteur a souvent tendance à en demander plus.

Pour avoir écrit des nouvelles plus ou moins longues, je sais que le choix de la longueur et de l’ampleur du récit sont souvent un dilemme. Le format de la nouvelle permet de construire un récit percutant, incisif qui garde souvent en haleine le lecteur tandis qu’un roman, bien que généralement plus abouti et plus puissant, présente davantage de risques. On risque en effet de perdre le lecteur et de délayer inutilement. Cela demande également bien plus de travail et de maîtrise.

 Quoiqu’il en soit, j’espère que Sozuka Sun publiera prochainement d’autres récits, et pourquoi pas une suite au Roque.

Découvrir Le Roque : http://www.amazon.fr/Le-Roque-ebook/dp/B009Y2YKOW/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1353932670&sr=8-1

Vous préférez...

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Mots-clefs :, , , , ,

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus